Articles pédagogiques sur le Clavecin, Orgue, Musique baroque - Yves Rechsteiner

CNSMD Lyon, classe de basse continue

Depuis 1996 Yves Rechsteiner est responsable de la classe de basse continue du CNSMD de Lyon où il forme des continuistes en disciplines principale, au clavecin ou à l’orgue.

Cette formation très complète permet de développer le métier d'accompagnateur au contact permanent des autres classes du département de musique ancienne. Des projets de recherche, des sessions d'orchestre ou d'ensemble, des master-classes d'improvisation au clavier, viennent ponctuer le travail régulier de l'année.

Depuis 2010, une formation au métier de chef de chant, est également dispensée par un chef invité dans le cadre d’un projet de concert réunissant les départements de musique ancienne et vocal.

 


CNSMD Lyon Continuo Class

Since 1996 Yves Rechsteiner teaches thorough-bass as a main course at the CNSMD in Lyon, where he forms future continuo players on the harpsichord and the organ.

This very complete course offers the opportunity to practice the art of accompaniment in permament contact with the other instruments of the Early Music Department. Research projects, orchestral or ensemble sessions, improvisation master-classe are part of the course along the regular weekly teaching.

Since 2010, a specific coach/harpsichordist course is offered under the guidance of a guest conductor, bringind together the Early Music Department and the Voice Faculty.



Projet Agazzari

Projet "Agazzari"

Sous ce nom ont été organisés en 2009 et 2010 des ateliers animés par plusieurs professeurs du département de musique ancienne: Yves Rechsteiner, Odile Edouard, Marie-Claude Vallin, Eugène Ferré, Dirk Boerner et Jean-Yves Haymoz visant à mettre en pratique le fonctionnement de groupes de continuo tels que décrits dans l’ouvrage d’Agostino Agazzari: “Del suonare sopra’l basso”, publié en 1607.

Le travail effectué sur des pièces vocales du début du XVIIème siècle italien s’est principalement articulé sur les thèmes suivants:

 - l'improvisation mélodique sur une basse. Destinés aux violonistes, flûtistes, violistes, cornettistes, il comprend l’invention d’une mélodie à partir de la basse, ainsi que l’organisation simultanées de plusieurs lignes mélodiques jouées toujours à partir de la basse. Ce travail comprend également l’assimilation de formules de diminutions.

- le travail d'un groupe de continuo. Apprendre à répartir les fonctions musicales entre clavecins, orgues, luth, théorbes et harpes, expérimenter l’accompagnement à plusieurs; enjeu sur la réalisation de l’harmonie.

- l'expression rhétorique des chanteurs. Liberté expressive, rubato, possibilité d’ornementation: essais à partir de descriptions de sources anciennes.

Deux articles ont été traduits en français dans le cadre de ce projet:

1. Gloria Rose: “Agazzari ou l’orchestre qui improvise”, dans lequel l’auteur fournit des arguments permettant d’affirmer que les pratiques d'ensembles de musiciens jouant sur la basse, décrites par Agazzari, auraient été en vigueur en Italie jusque dans les années 1670.

2. Klaus Miehling; “Direction et dirigier un opéra baroque”: dans lequel on découvre une foule de renseignements pratiques sur les conditions de préparation d’un opéra au XVIIème siècle: librettiste, composition, répétitions, orchestre, etc…

Ces deux traductions sont téléchargeables ci-joint.

M.Gellrich: Travailler avec Liszt


Cet ouvrage passionnant retrace les formes enseignement du clavier (clavecin puis surtout piano) jusqu'à la fin du XIXème siècle, en se concentrant sur les pratiques de Liszt ou Chopin.
On y découvre les exercices proposés dès les début de l'apprentissage du clavier: fragments mélodiques et harmoniques, progressivement articulés en phrases, puis en petites pièces servant d'études.

On y découvre une pédagogie mêlant efficacement étude de pièces, improvisation et assimiliation du style et exercices techniques pour les doigts.

La traduction proposée ici est un une traduction concentrée du texte original. Pour une lecture précise, il faut donc impérativement se procurer le texte allemand, publié par Verlag im Waldgut AG.

Johann Seb.Bach: "La basse continue dans les cantates avec orgue obligé"

Ceci est un traduction française de l'article écrit par Philipp Swanton dans le Basler Jahrbuch für historische Musikpraxis, volume IX, Amadeus Verlag, 1985. Il y analyse toutes les cantates de Bach ayant une partie d'orgue soliste.

Il examine la genèse de ces oeuvres, étudie le matériel d'exécution conservé, afin de poser des hypothèses sur les différentes manières d'y réaliser la basse continue. A noter un important chapitre consacré aux sources allemandes traitant des registrations de l’orgue pour l’accompagnement.

copyrigth © 2010 codesign - propulsé par FLUID